Err

09 70 24 99 05Ouvert de 9h00 à 18h00[email protected]
Blog

6 conseils pour préparer votre serre à l’automne

6 conseils pour préparer votre serre à l’automne

DES CONSEILS SIMPLES À APPLIQUER POUR PRENDRE SOIN DE VOTRE SERRE À L'AUTOMNE

Les températures et le nombre d’heures d’ensoleillement commencent à diminuer petit à petit. Cette période ne signifie pas la fin du potager.
En octobre, c’est le moment de prendre soin de votre serre pour en apprécier tous les bienfaits dans les prochains mois. Bien entretenir sa serre : c’est simple !
Culture Serres vous transmets quelques conseils pour tirer le meilleur parti de votre serre.

Que faire dans sa serre en octobre ?

 • Faire le ménage à l’intérieur et à l’extérieur de la serre :

Le manque de luminosité dans la serre peut impacter le rendement de vos cultures. C’est le moment de nettoyer les vitres à l’intérieur et à l’extérieur pour amener un maximum de lumière extérieure.
L’air humide intérieur de la serre rencontre les parois froides de la serre, ce qui crée de la condensation. Aérez régulièrement la serre pour évacuer cette condensation.
Les bacs de semis ont été empilés et mis de côté dans la serre. Pas de panique, il suffit de les nettoyer et les rincer afin qu’ils soient prêts à servir à la nouvelle saison.
Les portes coulissantes de votre serre sont difficiles à déplacer : nettoyer bien les portes coulissantes, si besoin.

• Désherber et faire le tri dans les fruits et légumes :

Supprimer les mauvaises herbes.
Retirer le paillis.
Retirer les légumes ou fruits accidentés qui risquent de moisir.
Profiter de cette période pour enrichir votre terre en semant un engrais vert (moutarde brune de préférence).

 • Eradiquer les parasites

Surveillez les pélargoniums, fuchsias ou la chélidoine pour éviter les parasites cachés (aleurodes ou mouches blanches).
Surveiller les pucerons, les araignées rouges.

 • Nettoyer et hiverner les plantes d’agrément

Éliminer les feuilles jaunes, flétries ou mortes pour éviter que la totalité de la plante ne pourrisse.
Rentrer les plantes d'orangerie (bougainvillier, laurier rose, citronnier, oranger…).

 • Faire de nouveaux semis :

De nombreux légumes peuvent être semés en cette période : l'oignon blanc, les carottes hâtives, les navets d'hiver, les épinards, la mâche, les laitues d'hiver et les pains de sucre.

Dans la serre, les cultures de printemps suivant se préparent dès le milieu de l'automne car à cette période, la germination est plus lente à cause de la baisse des températures. Il ne faut donc par trainer pour nettoyer sa serre après la fin du dernier cycle de culture. Le meilleur moment est donc entre mi octobre et début novembre. Il ne reste plus qu'à enfiler vos gants de jardinier !

En savoir + sur le potager : 

 Réussir sa culture sous serre  Avantages de la culture sous-serre

En savoir + sur : 

 Nos serres en verre  Nos serres maraichères


 

Rédigé le  13 oct. 2020 9:11  -  Lien permanent
0 Commentaires  

6 gestes pour soigner et redonner vie à votre potager

6 gestes pour soigner et redonner vie à votre potager

DES SOLUTIONS EFFICACES POUR PRENDRE SOIN DE VOS PLANTATIONS AU RETOUR DES VACANCES

Manque d’eau, mauvaises herbes, fleurs fanées…après l’été et l'absence, le jardin et le potager sont méconnaissables. En septembre, il est temps pour vous de retrousser vos manches. Détendez-vous ! Culture Serres vous transmets quelques gestes à appliquer pour redonner bonne mine à vos jardins et à vos potagers.

Que faire au jardin et au potager après la saison estivale ?

 • Binez pour ameublir le sol :

Une forte quantité de pluie a pu provoquer un tassement à la surface du sol. Il est donc conseillé de biner pour décompacter, ameublir et aérer le sol autour des plantes cultivées. Vous pouvez utiliser une binette ou une mini griffe. Comme le dit le proverbe « un binage vaut deux arrosages ». Donc, biner vous permettra, en plus, de faire des économies d’eau.

• Désherbez mécaniquement au naturel :

Avant votre absence, vous avez pensé à pailler les massifs de fleurs de votre jardin ou votre potager. Le paillage n’est pas toujours suffisant pour éviter le développement massif des mauvaises herbes. Sarcloir, binette, grattoir ou serfouette, vous n’avez que l’embarras du choix pour venir à bout des mauvaises herbes.

 • Arrosez pour relancer la végétation

Côté jardin, vous pouvez arroser abondamment les jardinières et les potées, pour relancer leurs végétations. Au potager, une fois ameubli, le sol peut être arrosé. Attention aux arrosages massifs qui peuvent abimer les racines de vos plantes. Pour plus d’efficacité, arrosez le matin ou en fin de journée, en évitant les feuilles.

 • Récoltez pour donner un nouvel élan à la fructification

Tomates, salades, courgettes… il est temps de récolter tout ce qui doit l'être afin de relancer la floraison et la fructification, de faire place aux récoltes à venir, et aux cultures de la saison suivante. Pensez à récolter les graines sèches des herbes aromatiques : fenouil, persil, coriandre, cerfeuil pour l’année prochaine.

 • Taillez pour redonner une nouvelle forme aux plantes »

Fleurs desséchées, tiges brunies… une fois fanées les fleurs des annuelles, des arbustes, et des vivaces doivent être coupées. Après avoir été taillées, certaines plantes vivaces peuvent fleurir une seconde fois.

 • Tondez et arrosez pour retrouver une pelouse uniforme »

Si le climat a été orageux et pluvieux, votre pelouse aura besoin d’une tonte modérée (à un tiers de la pousse) et plutôt en fin de journée pour éviter le stress du gazon. Cependant, si la période estivale a été sèche et chaude, la pelouse aura besoin d’eau… soyez patient, attendez les prochaines pluies. Votre gazon redeviendra vert rapidement. Au besoin, dans quelques semaines, vous pourrez semer du gazon de regarnissage pour retrouver un aspect uniforme. L’année prochaine, adoptez le bon réflexe : tondez haut afin de protéger les racines du soleil, et éviter le dessèchement.
Septembre et octobre ne signifient pas la fin du jardin et du potager. Au jardin, c'est la période propice pour préparer vos floraisons printanières : bulbes de fleurs bisannuelles (pensées, primevères, myosotis…). Au potager, il est temps de semer le persil et de repiquer les salades d'hiver.

 

En savoir + sur le potager : 

 Réussir sa culture sous serre  Réussir sa culture sous serre  Avantages de la culture sous-serre

En savoir + sur : 

 Nos serres en verre  Nos serres maraichères


 

Rédigé le  25 août 2020 11:32  -  Lien permanent
0 Commentaires  

5 astuces pour préparer votre potager à votre absence

5 astuces pour préparer votre potager à votre absence

DES SOLUTIONS SIMPLES POUR PRENDRE SOIN DE VOS PLANTATIONS PENDANT VOS VACANCES

Vous avez vu leurs premières feuilles et surveillez l’apparition de leurs premières fleurs…Quelles solutions mettre en place pour continuer à prendre soin de vos plantations pendant vos vacances.
Culture Serres vous donne quelques astuces pour partir l’esprit tranquille.

Comment hydrater et soigner vos plantations à distance ?

 • Arrosez avec un système d’irrigation autonome :

# Le tuyau micro-poreux (ou goutte à goutte) est un système d’arrosage autonome raccordé à un robinet ou un récupérateur. Couplé à un programmateur, vous réglez la quantité d’eau à diffuser et l’heure d’arrosage. 
# Cônes d’arrosage : Percez quelques trous dans le bouchon ou au niveau du goulot de bouteilles en plastiques. Enfoncez ensuite la bouteille percée dans la terre à environ 4 cm de profondeur. Dans le commerce, il existe aussi des cônes d’arrosage, en céramique microporeuse, à fixer sur les bouteilles d’eau pour une autonomie de +/- 1 mois.

• Protégez avec du paillage :

Une terre paillée transpire trois fois moins qu’une terre nue. Le paillage est efficace pour protéger, nourrir, réguler thermiquement, éviter l’évaporation, favoriser l’arrivée de lombrics. Il suffit de recouvrir le sol de matériaux naturels divers (paille, foin, fanes, fougères, copeaux, écorces)… sans trop recouvrir la base de la plante.

Comment protéger vos plantations des aléas climatiques ?

 • Protégez des intempéries avec une serre

Dans les régions tempérées, certaines plantes comme les tomates sont trop fragiles pour être cultivées en extérieur.
La serre protège efficacement les cultures des changements de conditions climatiques. Le fait de cumuler des facteurs climatiques favorables et de préserver les plantes des ennemis permet d’améliorer la production au potager.
Serres tunnel, serres maraichères, serres rigides en verre…il n’y a que l’embarras du choix.

 • Isolez les fruits du sol

La période estivale est ponctuée de période sèche et humide. Certains fruits ou légumes comme le melon, le concombre et toutes les Cucurbitacées n’aiment ni l’humidité stagnante et ni la baisse des températures. Ces deux facteurs climatiques freinent leur mûrissement et provoquent le pourrissement.
Pour isoler, les légumes et les fruits du sol, glissez des pierres plates, des tuiles, ou des briques entre la terre et votre fruit ou votre légume. Ces « isolants » stockent naturellement la chaleur pour la redistribuer la nuit.

 • Créez un effet « poêle de masse »

Les briques et tuiles concassées sont esthétiques et peuvent agir comme de véritables réservoirs de chaleur. Il suffit de les déposer sur un feutre géotextile disposé dans les allées. Les briques et tuiles agiront comme de véritables réservoirs de chaleur, emmagasinant la chaleur du jour et la restituant la nuit.

En savoir + sur le potager : 

 Réussir sa culture sous serre
 Avantages de la culture sous-serre

En savoir + sur : 

 Nos serres en verre

 Nos serres maraichères





 

Rédigé le  28 juillet 2020 11:32  -  Lien permanent
0 Commentaires  

5 astuces pour jardiner bio

5 astuces pour jardiner bio

DES GESTES SIMPLES ET PRATIQUES POUR JARDINER BIO

Produire de bons fruits et légumes sains…c’est possible en cultivant son potager bio.
Culture Serres vous donne quelques astuces pour jardiner tout en respectant l’environnement.

Comment jardiner « bio » avec des gestes simples ?

 • Associer légumes & fleurs :

Au-delà du fait qu’elles égayent le potager, les fleurs ont deux rôles importants : elles attirent les pollinisateurs (abeilles domestiques, bourdons, papillons…) et repoussent les nuisibles.
Par exemple : Les œillets d’Inde limitent les attaques sur les pieds de tomates ; Les soucis et le basilic repoussent les pucerons et les mouches blanches (ou aleurodes) sur les cucurbitacées, tomates. La bourrache est un répulsif contre les limaces, les escargots et les doryphores.
Quant à la lavande, le thym, la jacinthe et le géranium, ce sont des plantes mellifères qui attirent les polinisateurs.
Parcontre, attention aux faux-amis : évitez les plants de capucines au potager…car ils attirent les pucerons

• Utiliser des produits naturels pour nettoyer, traiter et prévenir :

Le savon noir (liquide, sans colorant ni parfum, en dilution) et le bicarbonate de sodium (également appelé bicarbonate de soude), les écorces de citron, le marc de café sont des produits naturels qui peuvent être utilisés pour traiter les pucerons, les fourmis, les araignées rouges, le mildiou.

 • Tenir les limaces et escargots à distance :

De la famille des mollusques, les limaces et les escargots sont à éloigner des jeunes pousses. Comment ? en créant une barrière autour du potager en étalant des copeaux de bois ou de la cendre. Encerclez également vos jeunes plants de coquilles d’œufs émiettées.

 • Accueillir les insectes :

Un jardin bio, c’est un jardin qui accueille des insectes bénéfiques pour le potager. Comment les attirer ? en disséminant des matériaux naturels ou en fabriquant un hôtel à insectes avec de la laine de bois fragmentée pour les coccinelles, des tuiles cassées pour les araignées, des tiges de bois verticales pour les papillons, des feuilles mortes pour les punaises anthocoris, des rondins de bois percés pour les abeilles solitaires ou encore des pommes de pin pour les chrysopes.

 • Maîtriser l’eau

L’eau est une ressource précieuse à maitriser ; Arrosez au plus près des racines sans mouiller les feuilles pour économiser en eau et éviter d’apporter des maladies. Arrosez abondamment en début de végétation puis espacer les arrosages. L’arrosoir et le goutte à goutte permettent d’humidifier de petites surfaces.
Pensez également à pailler pour éviter l’évaporation, et arroser moins souvent.
Enfin utilisez l’eau de pluie récoltée dans vos citernes ou réservoirs à eau.

En savoir + sur le potager : 

 Réussir sa culture sous serre
 Bien démarrer votre 1er potager
 Avantages de la culture sous-serre

En savoir + sur : 

 Nos serres en verre

 Nos serres maraichères





 

Rédigé le  7 juillet 2020 8:45  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Comment bien démarrer votre potager et cultiver facilement ?

Comment bien démarrer votre potager et cultiver facilement ?

BIEN DÉMARRER VOTRE PREMIER POTAGER

Le 22 avril 2020 c’était la journée dédiée à la Terre ! Rien de mieux que de lui consacrer du temps en débutant un potager. Produire de bons fruits et légumes sains, se nourrir avec des produits frais de saison…il est possible de trouver de multiples raisons de faire un potager. Culture Serres vous donne quelques conseils pour bien démarrer votre premier potager.

Comment démarrer votre potager et cultiver facilement vos fruits et légumes « maison »?

 • Choisir son emplacement :

Pour choisir l’emplacement de votre potager, il faut prendre en compte son exposition. La meilleure orientation pour un potager est une exposition Sud-Est, Sud, Sud-Ouest. Le nombre d’heures d’ensoleillement est idéal pour un bon rendement et un niveau élevé de luminosité.

• Préparer sa terre :

A l’automne, paillez votre potager en le recouvrant de compost et de feuilles mortes pour l’amender naturellement et le protéger pendant les mois d’hiver.

Au printemps, il suffira de bêcher pour ameublir la terre avant de mettre vos plantations.

 • Cultiver des légumes faciles :

Pour votre premier potager, vous pouvez choisir vos légumes selon que vous souhaitez récolter rapidement, récolter beaucoup … : Radis, salades, épinards, courgettes sont des légumes à croissance rapide (récolte entre 3 semaines et 2 mois après semis) ; Haricots, fèves, pois sont des légumes qui produisent beaucoup. Carottes et pommes de terre sont également simples à cultiver. Pensez aussi aux fraisiers, aux herbes aromatiques.

 • Maitriser la densité des semis et la luminosité :

« Qui sème dru, récolte menu ! ». Comme le dit le proverbe, semez peu mais régulièrement sinon vos pousses manqueront de lumière et d’espace pour grandir. Pensez à échelonner les semis pour récolter régulièrement et sur la durée. Sous serre, soyez vigilants sur la luminosité sinon les tiges des plants risquent de s’allonger. On dit alors que les plants « filent ».

 • Gérer l’arrosage

Avec un arrosoir ou un tuyau d’arrosage, arrosez vos plants au ras du sol sans mouiller les tiges et les feuilles. Arrosez régulièrement pour éviter le dessèchement ou la montée en graines de certaines plantes telle que la laitue. Au printemps : arrosez le matin ; En été, arrosez en toute fin d’après-midi pour éviter l’évaporation. Enfin, en plus d'être arrosées, certaines plantes comme les fraisiers peuvent être paillés.

 • Tirer avantage du compagnonnage :

Utilisez la technique du compagnonnage en associant des plantes qui ont un effet favorable entre elles : cultiver les radis et les carottes pour une récolte en décalé (18 à 40 jours semaines pour les radis, automne pour les carottes), intercaler les pieds de tomates et les plants de laitues pour mieux occuper l’espace.

 • Installer une serre de jardin :

La serre de jardin permet de rallonger vos temps de culture et donc de bénéficier de produits frais plus longtemps. Luminosité, température, aération et humidité, la serre de jardin permet aussi de mieux maitriser les différentes conditions de culture des plantes et donc de mieux contrôler la croissance de vos plants.

En savoir + sur : 

 Nos serres en verre

 Nos serres maraichères
 Réussir sa culture sous serre

Rédigé le  5 mai 2020 17:15  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Comment rallongez vos temps de cultures, bénéficiez de produits frais ?

Comment rallongez vos temps de cultures, bénéficiez de produits frais ?

UTILISEZ VOTRE SERRE EFFICACEMENT

Récolter des légumes avant l’heure ou cultiver des plantes sensibles… une serre de jardin permet de protéger, contrôler et créer un micro climat pour diversifier vos cultures. Culture Serres vous donne quelques conseils pour utiliser votre serre efficacement.

Comment réussir vos cultures sous-serre ?

La serre de jardin vous permet de maitriser les différentes conditions de culture des plantes et donc de mieux contrôler la croissance de vos plants. Les conditions de culture sont la luminosité, la température, l’aération et l’humidité.

 • Maitriser la luminosité :

Les plantes ont besoin de lumière pour leur croissance. Dans les serres en verre, pensez à nettoyer les vitres régulièrement. Dans les serres souples, régulez le niveau de luminosité grâce aux fenêtres souples.

Au printemps et en été, il est nécessaire de contrôler les excès de soleil pour prévenir des brûlures. Dans les serres en verre, optez pour les toiles d’ombrage ou les rideaux de soleil.

Une serre est un espace limité! Organisez votre serre avec des étagères, des tables, un plan de travail ou une table de culture. Positionnez ces accessoires de manière à minimaliser la perte de luminosité.

• Réguler la température et l’aération :

L’aération est un élément clef de la culture sous-serre! Sans aération, l’air peut vite devenir lourd et humide. Selon la saison et si la météo le permet, pensez à régulièrement aérer votre serre.

En aérant, l’air est renouvelé, la température et le taux d’humidité sont, quant à eux, régulés évitant ainsi les risques de maladie.

Les serres en verre sont munies d’un système d’ouvertures manuelles ou automatiques qui simplifie la régulation de la température et l’aération.

 • Gérer l’humidité :

Dans une serre, il ne pleut pas. Vous devez donc assurer l’arrosage manuellement (arrosoir ou jet) ou automatiquement (arrosage au goutte à goutte).

Enfin une serre de jardin, c’est aussi la chance d’avoir un endroit bien à vous, au calme, où préparer vos semis, bouturer ou rempoter vos plantes. 
Si votre serre est assez grande, vous pourrez même y aménager soit un espace de stockage en y entreposant du mobilier de rangement extérieur, soit en créant un espace détente en y ajoutant du mobilier de jardin.
Vous pourrez ainsi vous y reposer au calme et également partager des moments conviviaux avec vos proches !

ZOOM SUR L'AÉRATION AU FIL DES SAISONS :
Printemps : aérez régulièrement la journée.
• Été : aérez jour et nuit. La journée, ombrez à l’aide de toiles d’ombrages ou de rideaux de soleil.
• Automne, Hiver : aérez uniquement lorsqu’il fait beau (sauf s’il gèle) afin de diminuer le taux d’humidité.

En savoir + sur : 

 Nos serres en verre

 Nos serres maraichères

Rédigé le  17 avril 2020 16:22  -  Lien permanent
0 Commentaires